Articles en français

L’intelligence emotionnelle

L’intelligence emotionnelle

L’idée de cet article provient d’un besoin personnel : responsable de la qualité de vie qui a une dimension professionnelle, bien sûr !
Du point de vue de son rôle de professeur, je note avec la surprise que, bien que le professeur passe aujourd’hui par beaucoup de formations, où il parle de son développement émotionnel, en fait, la représentation du bon professeur sera limitée à un fournisseur seul(simple) d’informations, encouragée par l’évaluation à la lumière des résultats d’élèves dans les examens nationaux, des compétitions scolaires et des Olympiades scolaires, qui souligne tant d’informations et le besoin de développer seulement les compétences cognitives des élèves. De même on voit que l’étudiant comme un conteneur vide se remplit un des informations! Rien d’affections, de l’homme qui utilise ses émotions intelligentes(chic)! Mais des sentiments des facteurs émotionnels sont importants parce qu’ils influencent comment de pensée, le comportement, des attitudes, des croyances les plus profondes, des décisions, le succès dans sa carrière et dans sa vie !

Ils font partie qui et que nous sommes!
Le concept d’intelligence émotionnelle (EQ) a été défini par Daniel Goleman comme “la capacité de reconnaître leurs propres émotions, sentiments et ceux de d’autres et se débrouiller approprié”.
L’intelligence émotionnelle est nécessaire, mais non en soi suffisante, Goleman présente même le concept de compétence émotionnelle, l’intelligence émotionnelle a été appliquée et comme en témoigne une série de compétences, comme : la conscience de soi et l’auto-contrôle, la conscience sociale, votre capacité de gérer des relations, pour l’empathie sociabilitate, c’est-à-dire les ressources qui font le succès personnel.
De ma formation dans la preuve(l’évidence), j’ai représenté l’intelligence émotionnelle comme un composant qui détermine la distinction entre l’élément essentiel et non essentiel, mais cet “élément essentiel” dépend tant des besoins que des intérêts personnels, aussi bien que mes croyances profondes comment je perçois la réalité.
J’ai posé une question pourquoi il y a un besoin, comme un professeur, mes pouvoirs émotionnels prétendant. Pour cela, qu’on le veuille ou non soyons réalistes, la réalité est émpreintée éducatif comment agressivement et hors de la salle de classe est devenu, dans quelques cas, la scène pour les buts d’effectuer des conflits entre des étudiants ou entre des professeurs et des étudiants (et les médias farcis de tels exemples!). Ces choses arrivent parce qu’aujourd’hui nos enfants passent du temps devant l’ordinateur, ils peuvent effectuer leurs activités dans virtuel, communiquer en ligne et sont des jeunes seuls, plus sans pilote et mécontents de plus en plus par leurs propres rails, plus impulsif, moins tendu et plus incliné pour résoudre des problèmes par la violence physique ou verbal.
Cela arrive, malheureusement, que très parfois l’enseignement(éducation) pour avoir le recours aux formes(formulaires) de violence et l’enseignement(éducation) par la violence, par la force, mise en doute de la désinformation : la punition, étant placé(localisé) dans la fabrication, crée la crainte, le ressentiment et le désir de la vengeance et l’amertume comme des adultes, qu’ils investissent avec le pouvoir(la puissance), prouvent qu’ils n’ont pas de contrôle et, en fait, sont vulnérables, qui produira même plus de violence.
Pour cela au-delà d’être un professeur, l’entraîneur des gens, des caractères, la conscience, “le pouvoir le plus grand social”, le professeur – avec ou sans vocation de vocation, c’est un être humain et, là, dans l’espace de la salle de classe, il établit une relation avec ses étudiants. Et dans cette relation, comme un partenaire, vous devez vous sentir bien pour se placer avec émotion, être conscient de leurs propres maximums de qualité, il sait répondre dans une façon qui est acceptable, comme désire. Les adolescents ont besoin de modèles dans quel avoir confiance, ils doivent être compris par des adultes autour d’eux qui ont passé et sa façon par l’agitation, l’incertitude et des problèmes mes années adolescentes et nous attendaient pour dire : “nous savons comment il est, vous comprenez, nous sommes ici quand vous avez besoin de nous”!

Parce que je ne sais pas, peux je choisir ce que je ressens, avoir le pouvoir d’implementer une autre façon de vie, plus adapté et vous offrir un modèle d’exploitation de comportement, la réaction pour irriter, aimer, la joie, le conflit, dont personne ne nous enseigne. Mais comment offre-je le support ? Mon offre de support dépend en chemin dans lequel nous nous occupons de mon bien ? Comment veux-je m’occuper mon émotionnel, sachant que je crée mes propres vies de moments ? Je ne suis pas un professeur égoïste si je m’embrasse d’abord dans la relation ? Nous avons formés des trainners que l’on centre l’apprentissage sur l’élève et sur ses besoins ? Il est précisément parce que je me rapporte d’abord,je montre le respect et l’éloge pour apprendre des partenaires, étant plus calmes, plus disponibles, plus ouverts et émotionnels, “apporter” dans la relation, je ne suis pas “s’y prosternent”, je peux produire un impact et un changement!
Nouez la relation en marchant avec moi, identifiant mes croyances, pensées, des croyances, que – quand vous êtes raisonnables, positifs moi l’avance pour modérer des émotions et maintenant que j’ai la possibilité d’agir de manière constructive et je réalise ce but : répondre aux besoins. En un mot, je m’assure qu’ils grandissent, me prétendant, je peux apprendre les nouvelles façons de comportement et obtenir des résultats positifs.
Parce que j’ai choisi le définir le conscient(le prenant conscience) étant, je ne sais pas que le psychisme est reflété dans avec émotion, comme Luna est reflété dans l’eau de miroir et “I” le rapport entre “l’émotion de pensée au corps”, j’estime que mon statut a la résonance émotionnelle dans le corps(l’organisme) et sa propre façon(chemin), positive ou négative, qui est venu comment j’interprète la réalité, je fais des efforts de secousse et le coeur, serrant ses lèvres ou fosse de son estomac. Mon avis sera signé quotidiennement dans l’activité de cellules, dans le fonctionnement d’organes, dans une spirale ET avec “l’encre”des neurotransmetteurs : l’adrénaline, noradrenaline, le cortizol, qui est amis d’espoir quand vous devez me tester positionner bien dans une situation de stress sévère, mais ils revient contre moi quand j’envoie le corps seulement avec le pouvoir de l’avis!
C’est seulement maintenant, après ce que j’ai offert important, le soin, l’affection peut je “construire” avec son élève et faire mes pouvoirs émotionnels prétendant, défini par le représentant pour l’empathie qui est leur capacité de comprendre et accepter l’autre. Comment sais-je qu’ils sont avec bienveillance ? Sont avec bienveillance à l’époque quand ils savent communiquer, montrer qu’ils font un effort de le comprendre de l’autre côté, quand je demande et offre le retour d’information au bon moment, quand l’autre participant à l’enseignement(éducation) peut le recevoir et, de cette façon, atteindre le but d’ajuster le comportement : le maintient(l’entretient) ou le change.
La communication est essentielle pour la vie, est présente dans tous ses aspects : dans la famille, à l’école, à la Communauté, au travail, etc et ne peut pas être séparé de l’émotion. Comment influencer et la personnalité pour ajuster une grande confiance(trust) médiatique à l’à côté de vous, si vous n’y investissez pas avec émotion ? Et s’il écoutait vraiment l’enfant, elle a été consciente(a été au courant) de ce qu’il se sent, ce qui était derrière ce qu’il fait et ce qu’il dit, “Comment puis-je toucher votre âme ? Mon affaire appelle à un certain nombre d’années dépensées ensemble avec une équipe d’étudiants, la Classe IX jusqu’à 12ème, est le superviseur de projet, communique avec les parents des élèves, nous faisons des discussions appropriées à l’école de semaine Autrement, nous faisons un voyage, etc.
J’apporte toute ma personnalité dans la classe, les espérances, les besoins,les attitudes, le mode de perception, leurs propres émotions. Ceci crée un attachement(une pièce jointe), pour que, quand une génération ait fini, vous avez le sentiment que vous manquez quelque chose! Si tout cela n’arrive pas, qu’un professeur n’est pas impliqué dans sa propre vie et ne donnerait pas a pensé et inviter en développement personnel. En marchant avec les gens(le peuple) et, particulièrement avec l’augmentation de figures(chiffres), le besoin le développement personnel et l’état émotionnel deviennent la condition de condition sine qua non du processus d’enseignement.

Donc, l’émotion est leur façon à nous et ensuite aux autres!

Autor Mihaela Petrisor

traduit par Traducteur agréé Mme.Anda Vrabete

publicité Entraîneur Radu Leca