Articles en français

La fatigue aux enfants atteints de TSA

La fatigue aux enfants atteints de TSA

Je suis petit. Je suis un enfant. J’ai 3 ou 4 ou 5 ans. Je ne suis pas du tout comment il voulait mes parents à l’être. Je ne regarde pas à eux quand je pleure, je ne sais pas jouer avec eux, je ne joue avec des jouets (ou le faire de façon bizarre), je ne comprends pas vraiment qui suis-je et pas trop bien ni le monde autour de moi, mais pour la plupart, je ne parle pas.
Mais même si je ne sais(connais) pas trop de choses, je me sens. Et je sens la frustration de mes parents que je ne suis pas comme ils auraient aimé … et je sens leur colère pour la situation dans laquelle ils sont … et je sens leur désespoir qu’ils peuvent trouver des solutions … et je sens leur coupabilite quand ils trouvent des solutions , mais ils ne les permettent pas … et je me sens leur mécontentement continnue de ce que je le ferai, même quand ils appliquent une solution.
Leur mécontentement me fait sentir plus petit et il me fait être attiré même plus dans des activités et les jeux qu’ils considèrent des vers … parce que c’est ce qu’ il me calme, …il réduit le stress(l’accent) … Il n’est pas facile d’entendre des centaines de fois “Non” un jour et particulièrement quand j’essaye de parler … même écrasé ou incorrectement.
J’ai pensé que c’est ce que vous voulez, que je parle. Mais quand j’entends « non » puisse je essayer ? Ils me disent très souvent: « tu n’es pas autorisé à faire ca! » ou « tu ne sera pas comme cela! ». Mais personne ne me montre ce que je suis autorisé à faire ou comment faire…. Comment pourrais je sais quoi faire si personne ne m’enseigne ? Ou il est dit « Asseyez-toi tranquillement! » (c’est parce que je me déplace beaucoup et chaotique et je claque des choses et je ne peux pas rester sur place). Mais je ne sais pas quoi faire… parce que je n’ai pas appris le…
Et commence le processus d’apprentissage. Et je travaille plusieurs heures par jour. Allez les gens et j’ai appris toutes sortes de choses, cela m’aide à connaître mon corps et de connaître le monde autour de moi. Et je travaille et je travaille et tout devient fatiguant. Mes parents vont dans toutes sortes de lieux d’apprentissage. Je fais de la thérapie avec les experts et avec mes parents. Et d’apprendre. Mais j’ai besoin d’une pause. C’est tellement fatiguant d’avoir 3 ou 4 ou 5 ans et de travailler 8 heures par jour ou plus. Je ne peux plus. Je deviens nerveux et inquiet (plus agité que j’étais), je ne peux apprendre non plus (mon système nerveux ne peut plus se charger la quantité d’informations et les exigences d’entre ceux autour d’eux), je ne peux pas me concentrer. Et je veux obtenir du refuge … me refugie dans des activités et des actions que je réussis(que je vais bien) et je ne ferai(je serai) jamais (qu’à un certain moment ils ne sont plus utilisés ou très rare) : Onduler des mains, allez sur la pointe des pieds, me balancer , porter des places(sièges) au promenade, de près et des portes ouvertes, allumer et éteigner des lumières(feux), le pneu fait tourner aux voitures, mettre à ligne des jouets…
N’oublions pas que l’enfant avec des troubles du spectre autistique est tout d’abord un enfant. Il a besoin de quelque temps pour se reposer et de temp pour jouer ( le jeu signifie signifient des activités produisant la joie d’enfant et qu’il a gardé son attention là, les jeux ont l’intention des activités de l’inciter l’enfant à interagir avec l’adulte ou avec d’autres enfants et des activités par lesquelles il sait(connaît) tout le monde et sachant(connaissant) soi même). Mais que fait l’enfant grandir beau (et je ne veux pas dire que les aspects physiques) sont ces 4A : attention , affection , appreciation , acceptance .
Chaque enfant (et n’importe quel homme) a besoin de la prudence(l’avertissement) de la part de ceux autour de lui et en particulier de la famille. Ainsi, il n’en a pas pas besoin de seulement marcher (pour faire la thérapie avec des spécialistes). Le bébé a besoin de ses parents pour jouer avec cela et comme il choisit (même s’ils ne considèrent pas ce mode un “Droit”). L’enfant a besoin des parents, pas les parents qui se sont métamorphosés en thérapeutes.
L’enfant avec des parents-thérapeutes ne reçoit pas assez d’affection. Et c’est que son père prend sérieusement le rôle de thérapeute et centre les programmes ,les objectifs et les compétences qui n’ont pas encore été apprises et doivent être recouvrées.
Et quand le “doit être fait” et “pas encore été effectué” sont de manière permanente dans le sauveteur d’avis de son papa, ce n’est pas n’aiment(jouissent de) et n’est plus observé les efforts de l’enfant et le progrès.
Parce que l’avis et l’esprit du papa thérapeute sont seulement pour ce que ne fait pas toujours le bébé. Mais l’enfant peut faire tant de choses! Des choses pour lesquelles il a fait tant d’effort et pour lequel il vaut l’appréciation. Il mérite que nous nous arrêtons de la ruée(le jonc) pour atteindre les items de PORTAGE ou la Caroline et nous l’apprécions vraiment et sincèrement l’enfant à où il a réussi à s’étendre maintenant.
Et par-dessus tout ceux-ci, l’enfant doivent savoir qu’il est accepté en l’état actuel des choses, avec tout l’oddnesses empêchent de sortir un constant, avec tous les stéréotypes propagandistes, avec tous les sons étrange que vous l’enleviez, avec toutes les différences de ce que le père a voulu, avec toutes les différences d’autres enfants, avec tout qui diffère de d’autres et la nouvelle CE différente exige l’entreprise par “normal”. L’acceptation de l’Enfant avec le bien et mal a l’intention de l’aimer. Et nous avons tous besoin d’amour (donnons et rassemblant)

traduit par Traducteur agréé Mme.Anda Vrabete

publicité Entraîneur Radu Leca